L’autonomie des enfants


Comme promis, aujourd’hui nous allons parler de l’autonomie des enfants.

Selon la pédagogie Montessori, l’enfant qui a accès à l’autonomie a une bonne estime de lui et de ses capacités. D’ailleurs c’est souvent une demande de sa part: « Moi tout seul !! » Mais attention, il faut être prêt à lui laisser cette autonomie, c’est un travail sur soi que de se rendre compte que notre enfant n’a pas toujours besoin de nous. Certains apprécient de ne pas être solliciter à tout bout de champs, et d’autres ont l’impression de ne plus être utile.

Je vais vous donner quelques exemples de choses que l’on peut mettre en place pour favoriser cette autonomie selon l’age de l’enfant. Et comme d’habitude je prendrais des exemples testés et approuvés chez nous, car la théorie c’est bien, mais un vrai retour d’expérience c’est mieux !

Au départ le bébé est en position allongée, il est donc recommandé de pratiquer la motricité libre. C’est à dire que le bébé est placé sur un tapis/matelas au sol afin de le laisser se mouvoir à sa guise. Les quelques jouets qui l’entoure lui permettant de l’inciter à bouger et de le captiver.

Un enfant qui a la possibilité de faire ce dont il a envie,  se mouvoir, observer autour de lui, aller chercher un objet qui l’attire, s’ennuie moins, et appréhende l’autonomie de manière positive. C’est aussi une période où il découvre et apprend beaucoup par lui même. Cela ne vous empêche pas de l’observer et d’interagir avec lui, de lui proposer des choses, de l’éveiller, mais l’avantage c’est qu’il sait et peut s’occuper tout seul, en autonomie, le temps que vous prépareriez le repas par exemple.

Il est possible de mettre un tapis en mousse (90*90) dans chaque pièce, et ainsi l’avoir toujours à l’œil et pouvoir communiquer avec lui.

Ensuite le bébé se déplace.

Concernant les escaliers, vous pouvez leur apprendre à les monter et les descendre seuls. Même s’il y a une barrière d’escalier pour éviter les mauvaises surprises, dès que vous devez les emprunter avec bébé, mettez vous derrière au cas où et laissez le faire. Ainsi quand il

arrivera, que chez des amis il n’y ai pas de barrière vous saurez que vos enfants seront capables de monter ou descendre seuls, et cela rendera l’escalier moins dangereux.

Pour les jouets nous avons vu le mois dernier que nous avions aménagé un coin jeux dans le salon, où tout ce 

qui leur est destiné est à leur portée. L’enfant peut ainsi aller librement choisir l’activité qu’il a envie de faire. Puis la remettre a sa place sans avoir besoin de notre aide.

Concernant le rangement des jouets. Certains se posent simplement sur l’étagère, ou dans la case vide. d’autres nécessitent une boite. Vous pouvez prendre une boite par type de jouets et y coller sur le devant la photo correspondante. Ainsi le rangement sera une activité à part entière!

Le lit au sol est idéal pour l’autonomie, mais certains enfants ont besoin d’être plus entouré. Il faut faire en fonction d’eaux afin de garantir la qualité de leur sommeil.

Sur certains lits, il est possible d’enlever un côté entier du lit et d’y mettre une petite barrière, ou d’enlever 3 barreaux. Personnellement nous les avions sciés car ce n’était pas prévu dans ce lit là.

Ce mode de fonctionnement implique, que la chambre soit sécurisée. Tous les meubles doivent être fixés au mur, pas de possibilités de grimper, fenêtre sécurisée, ect …. Vous pouvez également enlever tous les jouets bruyants. Il est possible de placer une barrière d’escalier à la porte de la chambre. Ainsi ils peuvent se lever, rester dans leur chambre, mais pas se balader dans la maison.

Il faut accepter aussi que l’enfant qui n’a pas sommeil puisse se relever pour aller jouer tranquillement

dans chambre. On ne peut décider de dormir si le corps n’en a pas envie. Il faut souvent un laps de temps pour baisser sa tension artérielle et être dans une phase appropriée à l’endormissement. Certains ont besoin d’une histoire, d’autres de lire des livres, d’écouter de la musique, de jouer avec leur doudou…. 

 

 

 

 

Si on leur laisse cette possibilité, après une phase de test, ils ne l’utilisent que lorsqu’ils en ont besoin et les enfants appréhendent le sommeil de manière positive et nous aussi!

Ensuite vint la période de l’habillement. Cela peut commencer avec une boite de déguisements à portée, avec lesquels il apprendra à s’habiller (l’idéal c’est d’y mettre vos vieux vêtements) . Ensuite vous pouvez adapter le placard à la taille de l’enfant. Les sous vêtements peuvent être dans des panières au sol, et ses tenues sur une tringle à sa hauteur. Evidemment sur les cintres vous pouvez y mettre que des tenues de saison. C’est plus tard que vous pourrez lui laisser la possibilité de ranger ses vêtements lui même et de les choisir selon la température extérieure. A ce moment là placez un thermomètre extérieur sur la fenêtre de sa chambre, en ayant dessiné des lignes au préalable. (ex: en dessous c’est vêtements chauds, au dessus vêtements plus légers).

Pour la toilette il existe des lavabos à poser sur la baignoire, ou bien des colonnes d’observation pour atteindre le lavabo des adultes. Nous avons préféré faire un petit cabinet de toilette à sa taille, dont elle se sert toujours en tant que coiffeuse. Cela permet de se laver les dents, de se débarbouiller le visage, de se brosser les chevaux  et de vérifier tout seul si tout est ok pour partir. Ainsi nous nous préparons ensemble dans la salle de bain, et le mimétisme joue son rôle.

Pour que l’enfant puisse accéder facilement aux choses en hauteur ou faire des choses à coté de l’adulte, les marches en bois sont très bien. Chez nous les enfants vont se laver les mains, ou se servir un verre d’eau tout seuls.

Concernant le temps qui passe.

Bébé, il existe un réveil qui s’allume quand l’heure choisit est passée. Ainsi avant cette heure là, il peuvent se rendormir ou jouer dans leur chambre . Plus grand, il y a  la poutre du temps , le semainier et l’horloge sur 24h. Elle permet à l’enfant de se repérer dans la journée. A la question: « C’est quand le goûter? », nous répondions « Est ce que l’aiguille est sur le goûter ? », puis il ont pris l’habitude d’aller voir avant de poser la question. Nous avons aussi eu le droit à « OH la la, l’aiguille est sur douche !!! Je vais dans la salle de bain « , Je vous assure que c’est vrai !

Maintenant que les enfants ont grandit (5 et 9 ans) nous avons adapté les choses. Nous leur laissons le choix du rangement qui leur parait le plus pratique, dans leur chambre. S’ils l’ont choisit se sera plus simple pour eux de le respecter.

Concernant l’entrée, les manteaux sont accrochés à leur hauteurs. Pour les chaussures nous avons trouvés l’idée des boites. Chacun a sa boite  le long du mur, en rentrant chacun range ses chaussures dans sa boite, ce n’est pas très contraignant et ainsi plus de chaussures éparpillées partout sur le tapis . Cela fonctionne super bien !

Pour qu’ils puissent nous aider dans nos taches quotidiennes, nous avons placé la vaisselle dans les placards du bas; ainsi ils peuvent mettre la  table tout seul. L’aspirateur, la balayette et les torchons sont également à leur portée, ainsi s’ils font tomber quelque chose, il peuvent nettoyer sans nous le demander.

Concernant leurs chambres, ou le coin jeux, je ne leur demande de les ranger uniquement la veille du ménage ou bien si nous recevons des camarades. Au départ ils ne savaient jamais par où commencer, alors je faisais le coach « mission dînette! », « mission Lego ». Pour travailler leur autonomie j’ai mis au point une affiche de missions, qu’ils valident une fois faites. Avec cela ils rangent leurs chambres à leur rythme, dans l’ordre qui leur convient et généralement ils m’interdisent de rentrer tant que tout n’est pas fini, pour que je puisse m’extasier sur le résultat !

Petite astuce pour les jeux de cartesEn attendant que les mains puissent tenir toutes les cartes, nous avons pris une boite d’œufs, quelques fentes et hop, elle peut jouer pleinement sans que nous puissions voir ses cartes.

Voila un éventail de petites actions que l’on peut mettre en place pour valoriser l’enfant dans ses capacités.

Attention, l’autonomie ne doit  pas être utilisée comme un moyen de se débarrasser des enfants C’est un moyen de leur permettre de se sentir plus responsables, ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas être avec eux et les accompagner s’ils le demandent. D’ailleurs il arrive que les enfants sachent parfaitement faire une action mais demandent à l’adulte de leur faire ou de les aider, car ils ont tout simplement envie que l’on s’occupe d’eux.

J’espère que cela vous a donné quelques idées. Si vous en avez d’autres n’hésitez pas à nous les partager.